Stimulation par voie épidermique

  • Mésolift:

Cette méthode consiste à pratiquer de fines rayures superficielles non visibles et non douloureuses, tout en répandant dans le même temps un mélange polyvitaminé spécifique et de l’acide hyaluronique fluide.
Ces liquides sont très rapidement absorbés par la peau et viennent non seulement nourrir mais aussi stimuler la couche sous l’épiderme.
Cela se pratique de la racine des cheveux au creux du décolleté ou encore sur le dos des mains.
Trois séances à quinze jours ou trois semaines d’intervalle sont nécessaires puis de une à plusieurs par an selon les besoins de chaque personne pour obtenir à long terme une modification du grain de peau et un éclat « effet bonne mine » que l’entourage non informé, ne manque pas de remarquer et de signaler.
Dans l’heure qui suit le début de la séance, les rougeurs ont disparu.
C’est une méthode complémentaire ou intercalaire des méthodes d’injection décrite précédemment.

  • Stimulation du collagène par laser CO2 fractionnel (non ablatif):

C’est le plus « doux » des peelings efficaces (comparativement au peeling clinique). En effet il ne nécessite que trois jours de respect de la peau avec seule l’application prescrite, puis pendant sept jours seules les crèmes teintées sont autorisées.
En dix jours seulement, il est à nouveau possible d’utiliser maquillage et crèmes comme à son habitude.
L’effet tenseur par le collagène, dit néo-collagène, se manifeste au bout d’un mois et s’accentue dans les mois suivants.
Deux séances à six mois d’intervalle, une éventuelle troisième la première année, puis une par an sont nécessaires.

Designed for canvas art in Collaboration with Top radio stations and corporate offices and motivational quotes